Autres informations et services du gouvernement: www.belgium.be   Logo van de Belgische federale overheid

Campagne Safeonweb 2017 contre le phishing : un franc succès !

Le 2 octobre 2017 nous avons lancé une campagne de sensibilisation sur le thème de la cybersécurité dans le cadre du Mois européen de la cybersécurité. Aujourd'hui, nous présentons les résultats à la presse.

« Au travers de cette campagne, nous voulions armer tous les internautes contre le phishing. Notre objectif était d'informer l'internaute afin qu'il soit capable de s'assurer de la véracité de chacun des messages qu'il reçoit par e-mail ou via les médias sociaux », affirme Miguel De Bruycker, directeur du CCB.  « De nombreux faux messages circulent sur la Toile et nous tenions à ce que tout le monde puisse les reconnaître et ainsi éviter d'y réagir, d'ouvrir des pièces jointes ou de cliquer sur des liens. Mais nous voulions aller plus loin. Nous avons demandé à chacun de transmettre tout message suspect à [email protected] pour ensuite l’effacer. »   

La campagne est une réussite tant au niveau de sa portée que de ses résultats

Rien qu’avec les annonces sur Facebook et Instagram, nous avons pu toucher, durant le mois de la campagne, 1 000 000 personnes toutes catégories d'âge confondues et appartenant aux deux groupes linguistiques. 830 000 personnes ont vu les annonces dans les salles de cinéma et plus d'un million de personnes ont pu les découvrir dans le journal. Les téléspectateurs ont visionné les spots TV en prime time notamment sur les chaînes RTL, één et Canvas. 20 % des sondés de notre exercice de mesure ont spontanément affirmé avoir vu la campagne. Ces chiffres nous permettent d’affirmer que la campagne a touché près de 2 millions d'internautes. Plus de 130 000 personnes ont visité le site Internet www.safeonweb.be et 4 000 d'entre elles se sont pliées à l'exercice du grand quiz du phishing.

Envoyez les messages suspects à [email protected]

Mais nous voulions encore aller plus loin lors de cette campagne. C'est pourquoi nous avons demandé aux internautes de nous transmettre tout message suspect.  Les liens et les pièces jointes de ces messages sont automatiquement scannés à l'aide d'une technologie anti-virus avancée. Cet appel a été massivement suivi et nous continuons encore de recevoir chaque jour un millier de messages. Aujourd'hui, nous avons réceptionné au total plus de 150 000 e-mails. Forts de ces informations, nous sommes en mesure de bloquer chaque jour trois à quatre nouveaux sites de phishing.